Sommes

Année: 2011
Auteur: Jean-Pascal Dubost (*1963)
Artiste: Jean Yves Cousseau (*1953)
Relieur: Jeanne Frère
Éditeur: Éditions Isabelle Sauvage
Lieu de publication: Plounéour-Ménez

Jean-Pascal Dubost, Jean Yves Cousseau, Sommes (2011)

En 2002, les Éditions Isabelle Sauvage ont été fondées, une maison d'édition avec son propre atelier d'impression, située à Plounéour-Ménez (Bretagne). Les livres d'artiste sont produits en petits tirages en impression en relief et en gravure. Depuis 2008, des conceptions offset et numériques sont également utilisées. Plus de 100 titres ont été publiés à ce jour, dont plus de vingt livres d'artistes.

Isabelle Sauvage (Essonne, 1969) a étudié l'histoire médiévale et a travaillé de 1995 à 2010 comme éditrice de livres d'art pour différents éditeurs. Elle a appris la composition et l'impression dans l'atelier d'impression de René Jeanne (2002-2003) et dans l'atelier de Michael Caine (2003). En 2004, elle a créé son propre atelier d'impression avec plusieurs presses. Les polices dont elle possède le plus grand stock sont le Garamond Peignot et la Caravelle, la version française du Folio, une lettre sans empattement conçue à l'origine par Konrad Bauer.

Jean-Pascal Dubost, Jean Yves Cousseau, Sommes (2011)


Usure et détérioration

Le texte de Sommes (2011) a été écrit par Jean-Pascal Dubost (1963) et illustré par des photos de Jean Yves Cousseau (1953). Le thème du photographe est la décomposition : il laisse ses photos s'oxyder ou vieillir et les reproduit ensuite. La décomposition est le thème de ce livre. Le texte qui accompagne les photos en couleur est rédigé en Garamond et imprimé en rouge avec une imprimante à jet d'encre : la moitié semble avoir été effacée. Les feuilles de photos et de textes se glissent les unes dans les autres et peuvent être ouvertes comme des triptyques.

Il y a aussi des photos et des textes imprimés en noir ; les photos au moyen d'un cliché en relief ; les textes sont placés dans la police Antique et imprimés sur du papier BFK Rives. La couverture en carton rouge pastel comporte également un texte à moitié effacé. La reliure de Jeanne Frère se ferme avec une bande magnétique. En plus des 150 exemplaires, 15 exemplaires de luxe ont été publiés avec une photo originale de Cousseau sur laquelle figure un crâne et comme s'il n'était pas assez mort, il est également en mauvais état ; la photo présente des taches de rouille.

Le texte en noir est la version complète, celui en rouge un résidu. Est-ce ce dont nous nous souvenons ou ce que nous comprenons ? En une longue phrase, Dubost évoque les énumérations de Rabelais et les accumulations du livre biblique de l'Ecclésiaste, pour aboutir à la pensée que nous finissons "décharmé et décharné et dépiauté et défiguré et désossé et démembré et versibouffé ou incinéré", et que la seule consolation est que toute fin a besoin d'un commencement.

Description bibliographique

Description: Sommes / texte de Jean-Pascal Dubost ; photographies de Jean Yves Cousseau. - Plounéour-Ménez : Éditions Isabelle Sauvage, [2011]. - [24] bl. : ill. ; 26 cm.
Imprimeur: Isabelle Sauvage
Tirage: 165 exemplaires sur BFK Rives (texte) et Canson Rag (photos), dont 15 de luxe numérotés I-XV
Exemplaire: Numéro VI des 15 exemplaires de luxe
Note: Relié par Jeanne Frère, avec une photographie originale signée par l'artiste.
Cotation: KW KOOPM A10197

Références bibliographiques

  • Paul van Capelleveen, 'Isabelle Sauvage', dans: Artists & others. The imaginative French book in the 21st century. Koopman Collection, National Library of the Netherlands. Nijmegen, Vantilt Publishers, 2016, p. 64-67.
  • 'Éditions Isabelle Sauvage’, en ligne sur: [Éditions Isabelle Sauvage].
  • Julien Giry, ‘Isabelle Sauvage, la typographie en toute simplicité’, dans: Ouest-France, 26 octobre 2014.
  • Laurine Rousselet, ‘Artisans des lettres’, dans: ArMen, 199 (mars/avril 2014), p. 20-23.